Nos bénévoles sont de retour d’Haïti!

15/06/2016 | Yannick Daoudi

2016-06

Haïti chérie,

Voilà déjà deux semaines que nous sommes tombés sous ton charme. Au fil des jours, les évènements se sont enchainés à un rythme effréné, et maintenant il est déjà temps de te quitter. Difficile à croire tout ce que nous avons vécu en si peu de temps. Tout a commencé avec l’accueil chaleureux de nos hôtes, Nelcame et Raoul, notre fidèle compagnon Étionus, et nos merveilleuses cuisinières, Aline et Mimoze, qui nous ont immédiatement accueilli parmi eux et qui s’occupent de nous comme si nous étions de la famille longuement attendue.

Dès le premier jour de classe, le groupe a été confronté à certaines réalités du pays. Au lendemain d’une pluie torrentielle, nous avons constaté qu’en raison de l’état des routes et du manque de services publics, la pluie est en Haïti ce que le verglas est au Québec : il manquait la moitié des effectifs scolaires, autant du côté enseignant que des élèves! Certains bénévoles ont été mis à l’épreuve en prenant en charge une classe par eux-mêmes. Byenvini nan Ayiti!

Les fins de semaines étaient paradisiaques! Nous prenions la route dans notre indestructible tap-tap ”L’express partout” pour faire des visites culturelles et touristiques : Chutes d’eau, plages et randonnées dans les montagnes étaient au rendez-vous. Nous allions aussi offrir un camp de jour aux enfants de la communauté d’Anatoth, où le bitume de Croix-des-Bouquets a laissé place à la verdure des montagnes et la chaleur de la plaine du cul-de-sac à la fraicheur de Trianon. Nous avons ainsi eu la chance de partager la réalité quotidienne d’une communauté rurale.

Bien sûr, l’arrivée dans un pays étranger n’est pas sans ces défis d’adaptation, autant au niveau psychologique et culturel que physique. Nous avons ainsi eu quelques victimes de “problèmes digestifs”, d’un gros coup de chaleur, de la sournoise attaque sous-marine d’une méduse ainsi que d’une rencontre avec un escadron de guêpes kamikazes. Cependant, rien de cela n’a réussi à refroidir les ardeurs de nos courageux InspirActifs!

D’ailleurs, nous avons eu le temps de peinturer une salle de classe au complet ainsi qu’un mur extérieur de l’école après les cours.  Après avoir assisté les enseignantes dans les classes toute la semaine, cette dernière s’est terminée par une journée d’eau le vendredi. Piscines, bataille de ballons d’eau, danse et musique étaient de la partie. Nous avons profité des nos après-midi pour faire notre lessive, de la peinture, de la construction ainsi qu’une visite au marché de Croix-des-Bouquets.

Le voyage s’est clôturé par une cérémonie d’au revoir avec notre famille haïtienne: Nelcame, Raoul, Aline, Philo et Mimoze. Ce périple restera inoubliable pour chacun d’entre nous, cependant nous réalisons bien que le travail n’est pas fini. Notre belle petite école en herbe a encore besoin de nous et de vous! Alors cet été, venez faire laver votre auto, achetez un paquet de Moringa, supportez nos coureurs pour le Relais InspirAction, ou inscrivez-vous aux dons mensuels! Voilà plusieurs façons de supporter ce projet qui nous est si cher.

Ariel, Audrey, Bernard, Camille, Frédéric, Gabriel, Mattéa, Nicolas, Philippe, Rachelle et Yannick